Verte fontaine

2014

En plein milieu du centre-ville, une grande tour de bois aux murs végétalisés laisse échapper de son coeur une bruine d’eau rafraîchissante et fait oublier l’espace d’un instant le tumulte de la cité.

Du 26 août au 24 octobre, une oeuvre éphémère toute en verdure s’est installée au coeur du Quartier des Spectacles. Initié par le Goethe-Institut Montréal, un acteur de plus en plus dynamique sur la scène culturelle montréalaise, ce projet d’installation est présenté par le collectif d’architectes de renommée internationale raumlaborberlin.

Alliant les arts et l’architecture, la Maison fontaine est une oasis urbaine de deux étages où les passants pouvaient se détendre et apprécier la fraicheur de l’eau. Près de 60 000 visiteurs ont pu voir l’évolution de la structure au fil des jours et être témoins de sa transformation organique, puisque ses murs étaient garnis de semences qui ont poussé tout au long des 60 jours.

De plus, différents projets artistiques y ont été intégrés, tels que l’Or bleu, une installation sonore de Chantal Dumas sur le thème de l’eau et Structures élémentaires, une performance d’Erin Sexton & Magali Babin. Dans ce cas, le bâtiment lui-même servait d’instrument de musique géant et le public était également invité à participer. Gisèle Trudel et Stéphane Claude ont quant à eux créé une présentation audiovisuelle projetée sur la surface de la Maison fontaine intitulée light, sweet, cold, dark, crude.

Catégorie
Mots-clés