Tourner, danser et s'amuser !

2014

L’Association des écoles supérieures d’art de Montréal (ADÉSAM) souligne chaque année le rayonnement des étudiants et des diplômés de ses écoles membres.  De l’humour à la danse, la relève montréalaise fait le tour du monde.

Les organisateurs du Festival du rire de Cavaillon (France) ont choisi, pour une troisième fois (1995, 2003 et 2014), de présenter une édition exclusivement québécoise. Ils ont donné carte blanche à l’École nationale de l’humour pour développer leur 23e programmation. Une délégation d’humoristes s’est donc envolée pour la Provence en mai. Louise Richer, directrice de l’ÉNH, a reçu la Médaille d’honneur de la mairie de la Ville, pour sa contribution à la valorisation de la discipline de l’humour à travers la Francophonie.

En danse, le projet Un finissant, un chorégraphe a permis à chacun des 10 finissants de l’École supérieure de ballet du Québec de préparer un solo avec un chorégraphe de métier. Cette activité constitue l’épreuve synthèse des finissants et leur fournit du matériel pour enrichir leur portfolio en vue d’auditions pour des compagnies de danse. Les finissants ont dansé ces solos sur la scène du Théâtre rouge du Conservatoire les 9 et 10 juin, devant un public d’environ 200 personnes.

L’INIS, quant à lui, a participé à un échange avec le Hochschule für Fernsehen und Film München (HFF) de Munich. Judith Plamondon et Caroline Bergoin, deux diplômées du programme Documentaire de l’INIS, se sont rendues en Bavière pour y tourner À trois pas de la scène. Pendant ce temps, Gudrun Gruber et Michael Schmitt, deux étudiants du HFF séjournaient au Québec pour tourner A Place to Live is Not a Place to Stay. Ces deux films étaient à l’honneur lors d’une projection spéciale du DOK.fest de Munich.

Catégorie
Mots-clés