Prête-moi ta plume... et ta maison

2014

Grâce à un programme d'échange, 2 écrivains québécois iront séjourner dans la Maison des écrivains Georges-Anglade, à Port-au-Prince, alors que 2 auteurs haïtiens pourront faire de même à Montréal.

Afin de nouer des liens durables avec Haïti et favoriser le développement d’une coopération culturelle, le Conseil des arts et des lettres du Québec (CALQ) a conclu une entente avec le Centre PEN Haïti.

Créé à l’initiative de l’écrivain Georges Anglade, le Centre PEN, partenaire principal de cet échange, regroupe une centaine d’écrivains et de journalistes. La Maison, qui porte le nom de son propriétaire, a été léguée à la suite du décès de l’écrivain survenu lors du tremblement de terre de 2010. Elle a pour vocation d’offrir un lieu à des écrivains d’Haïti et d’ailleurs pour qu’ils puissent se rencontrer afin de défendre et de promouvoir la littérature.

L’écrivain québécois choisi sera invité par le Centre PEN Haïti à participer à diverses activités comme des lectures, des conférences dans les écoles ou encore à des discussions organisées, afin d’entrer en contact avec la population haïtienne. Au Québec, c’est l’UNEQ qui accueillera les écrivains haïtiens et qui leur proposera des activités liées à la vie associative. La durée des séjours est de six semaines. 

Catégorie
Mots-clés