Phyllis Lambert : engagement et détermination

2013

Architecte, artiste, historienne et chercheuse, Phyllis Lambert a contribué largement au rayonnement de Montréal. 

Activement engagée dans la conservation du patrimoine et du tissu urbain, Phyllis Lambert fonde, en 1975, Héritage Montréal et, quatre ans plus tard, la Société d’amélioration de Milton-Parc, le projet de rénovation d’habitation coopératif le plus important au Canada.

Elle crée en 1979, le Centre Canadien d’Architecture avec la conviction profonde que l’architecture est un sujet du plus haut intérêt pour tous. Ce musée et centre de recherche, dont elle demeure le directeur fondateur émérite, est devenu le plus important dans son domaine, tant ses programmes relatifs aux enjeux profonds de l’architecture et au domaine public sont pertinents et lui valent une réputation internationale. Sa collection, axée sur le monde bâti, et composée de dessins et d’estampes, de livres, de photographies, ainsi que de fonds d’archives d’architectes, est sans pareille.

Dans les années 1950, Phyllis Lambert se distingue à New York comme directeur de la planification pour le bâtiment Seagram en marquant l’histoire de l’architecture. Depuis, sa contribution à l’avancement de l’architecture contemporaine n’a cessé de s’affirmer. Cette infatigable travailleuse s’est toujours portée à la défense des aspects sociaux de la conservation du patrimoine urbain et de la dimension publique de l’architecture.

De multiples reconnaissances lui ont été accordées comme l’Ordre des Arts et des Lettres, le prix Jane-Jacobs et le prix Gérard-Morisset. Une bourse portant son nom a été créée en 2008 afin de récompenser les créateurs en design.

Catégorie