Le murmure des murs

2015

Afin de favoriser l’accès aux arts et à la culture, de promouvoir le travail des créateurs et d’améliorer la qualité du cadre de vie des citoyens, la Ville de Montréal mise notamment sur l’art mural. Dans le cadre d’un projet pilote mis en place en 2014, cinq murales ont été réalisées en 2015 dans quatre arrondissements.

Parmi celles-ci, la murale Hommage à Norman McLaren sur le boulevard Saint-Laurent, s’inscrit dans la série de fresques en hommage aux bâtisseurs culturels montréalais. Réalisée par Jason Cantoro pour MU, elle représente les personnages en mouvement du célèbre court-métrage Pas de deux, réalisé en 1968 par ce précurseur du cinéma d’animation que fut Norman McLaren. Composée de cinq tableaux s’intégrant à l’architecture du bâtiment, elle offre une réelle expérience cinétique.

Sur la rue de Fleurimont, dans l’arrondissement de Rosemont - La Petite-Patrie, la murale de l’artiste Mateo (Mathieu Bories), porte le joli titre de Penser à prendre le temps. Figurant une femme portant un bandeau sur les yeux sur lequel est inscrit le mot espagnol más (qui veut dire plus) et esquissant un geste qui demande le silence, elle incite le passant au silence et à la réflexion.

Réalisée dans le cadre du festival international d’art public Mural, qui se déroule chaque année sur le Plateau, l’œuvre de Curiot (Favio Martinez), artiste peintre d’origine mexicaine, se déploie à l’angle des rues Sherbrooke et Jeanne-Mance. Ses fresques mettent en scène des créatures mythiques dans un style graphique très coloré, rappelant ses influences culturelles.

Quand la ville se pare d’œuvres d’art, on se plait à croire que les murs murmurent aux passants quelques bribes de poésie urbaine…

Catégorie