La Sérénissime à l’heure québécoise

2015

La plus grande exposition internationale d’art contemporain en Europe et dans le monde, la Biennale de Venise, présentait en 2015 sa 56e édition. Placée sous le thème Tous les futurs du monde, elle rassemblait des artistes du monde entier et accueillait une importante délégation d’artistes de Québec et de Montréal.

Sélectionné par le Musée des beaux-arts du Canada, le trio BGL, composé de Jasmin Bilodeau, Sébastien Giguère et Nicolas Laverdière, avait la tâche d’animer le pavillon du Canada. Pour cela, les créateurs ont imaginé une installation d’envergure à l’aide d’objets choisis, souvent recyclés, qui reconstituait le décor d’un dépanneur. Prenant la forme d’un parcours ludique constitué de plusieurs étapes – dont certaines se passaient sur le toit – truffé de trompe-l’œil, de surprises et de trouvailles, ce projet inventif et audacieux a séduit le public de la Biennale.

La Galerie de l’UQÀM proposait une installation sonore de Jean-Pierre Aubé, Electrosmog Venezia. Lors de son séjour à Venise, Aubé en a profité pour enregistrer des sons et capter des ondes électromagnétiques dans les ruelles de la cité des Doges, dont les images traitées par ordinateur ont été ensuite projetées sur les façades de Venise. Le vidéaste Frédéric Lavoie a réalisé une captation pour documenter la démarche de l’artiste.

Par ailleurs, les sculpteurs Simon Bilodeau et Guillaume Lachapelle, représentés par la galerie Art Mûr, participaient à une grande exposition collective intitulée Time, Space, Existence, présentée au Palazzo Bambo, sur les rives du Grand Canal.

Par la présentation de leurs œuvres dans des événements internationaux aussi prestigieux que la Biennale de Venise, les artistes témoignent de la vitalité de l’art contemporain québécois. Leur présence a été rendue possible grâce au soutien du Conseil des arts et des lettres du Québec (CALQ). _

Catégorie