Hiver comme été, les festivals et événements battent toujours des records

2013

Montréal, une ville animée toute l’année réussit à se dépasser et à nous surprendre.

L’édition 2013 d’IGLOOFEST a été proclamée comme étant la plus froide de son histoire, avec des températures frisant les -20 °C. Pourtant, rien n’a pu freiner les 73 000 participants, tous plus avides les uns que les autres de musique électronique.

Pour les 10 ans de la Nuit Blanche, Montréal en Lumière a proposé une exposition spéciale sur l’histoire de la Nuit Blanche, en plus des 185 activités offertes aux couche-tard.

La 5e édition d’Art souterrain proposait un circuit de 7 km au cœur du réseau souterrain montréalais et a accueilli 250 000 visiteurs. 

Le défilé de la Saint-Patrick, organisé par les United Irish Societies of Montréal, a célébré en 2013 sa 190e édition, ce qui fait de lui le second plus ancien défilé de la Saint-Patrick en Amérique du Nord, après celui de New York.

Une valeur sûre, les Francofolies de Montréal ont célébré leur 25e anniversaire en grand : 25 artistes ayant marqué la chanson francophone ont été invités à un concert spécial et 1,3 million de festivaliers ont participé à cette édition du festival.

Le Festival Osheaga a encore dépassé les attentes : son record de fréquentation a une fois de plus été battu. C’est 135 000 festivaliers qui se sont rassemblés sur l’île Sainte-Hélène, soit 15 000 de plus qu’en 2012.

Catégorie