Exporter l'expertise

2014

L'art numérique québécois s’exporte bien, comme en témoigne le succès de la firme Iregular, du créateur Daniel Iregui.

Créée dans le laboratoire du Quartier des Spectacles il y a cinq ans, Iregular conçoit et programme des installations numériques partout à travers le monde. L’équipe imagine également des expériences interactives, des applications mobiles ou des mises en scène pour divers clients, que ce soit des festivals ou des compagnies comme Moment Factory.

Ce travail, Daniel Iregui le décrit comme étant à la frontière entre l’architecture, la technologie et l’art public. Leur dernière création, Surface and Bottom, a été présentée en Colombie et au Mexique. D’autres de leurs installations se sont envolées cette année vers l’Autriche et le Danemark. Cela sans compter la participation de l’équipe à la quasi-totalité des événements en arts numériques sur la scène montréalaise cette année.

Les prochains développements en matière d’animations numériques toucheront l’immersion, l’interaction et la participation active du public à l’oeuvre. Un défi qui stimule les créateurs à se surpasser d’inventivité.

 

Catégorie