Des jeux vidéo indépendants à portée internationale : du « fait à Montréal »

2013

Montréal, capitale internationale du jeu vidéo, a vu apparaître une scène indépendante du jeu vidéo maintenant reconnue partout dans le monde.

Au E3 (Electronic Entertainment Expo) de Los Angeles, les jeunes concepteurs Philippe Morin (Red Barrels) et Jean-François Major (Tribute Games) ont dévoilé leurs jeux respectifs pour les nouvelles consoles : Outlast et Mercenary Kings.

Le jeu Tiny Brains, de Spearhead Games, a été mentionné comme l’un des meilleurs jeux de l’année par le magazine Forbes et finaliste au réputé festival PAX.

En plus de ces sorties remarquées, le jeu Sang-Froid : un conte de loups-garous, coécrit avec l’auteur Bryan Perro, a été conçu et développé par Artifice Studio. Il s’agit d’un des rares jeux produits au Québec à mettre de l’avant le folklore traditionnel québécois.

Dans la dernière année, la qualité et la quantité de jeux vidéo indépendants développés ici ont été remarquables : Big Action Mega Fight, de Double Stallion, A Fishing Game with Actual Water, de Francis Sheridan Paré, MacGuffin Quest, de Pixel Crucible, Gentlemen… Ricochet ! de Bïtse Games, Big Story Little Heroes, de Vandal Games, Contrast, de Compulsion Games, Chromatose de Martine Chapuis et Pocket Mine, de Roofdog Games.

Catégorie
Mots-clés