CCA : à l’avant-garde de la mémoire numérique

2013

Toujours à l’avant-garde, le Centre Canadien d’Architecture (CCA) innove encore en se lançant dans la conservation et la diffusion de l’architecture numérique, une architecture née dans les années 1980 et 1990 grâce à l’apport de l’informatique. Le musée amorce un important projet de recherche qui aboutira d’ici trois ans à la création de la première banque d’architecture numérique dans le monde. Le CCA prévoit notamment l’acquisition des archives de 25 projets phares de cette période riche en expérimentation.

À l’origine d’une véritable révolution numérique, l’ordinateur a changé la manière de concevoir l’architecture. Son utilisation et la création de logiciels spécialisés ont donné naissance à un nouveau langage architectural et permis de concevoir des structures complexes pratiquement impossibles à réaliser auparavant. Les documents numériques, témoins de ces grands changements, sont toutefois en péril en raison de la rapide obsolescence des différents supports informatiques. Se trouve ainsi posé le défi de taille de leur préservation. Heureusement, le CCA, conscient de l’important enjeu de mémoire que cela représente, a entrepris de sauvegarder ce patrimoine pour les générations futures.

L’exposition Archéologie du numérique, organisée par Greg Lynn, représentait une première étape de cette recherche.

Catégorie